Nouvelles / Actualités

Le SNAC de Montréal

Pour éduquer les gens sur le mode de vie des reptiles, des passionnés répondront à vos

En savoir plus Nouvelles / Actualités

Le Plus grand des crocodiliens

Suite à des inindations en Australie... Le Vilain Maxime 31/12/2015 Les inondations

En savoir plus

Assurance Habitation avec reptiles

Une EXCELLENTE nouvelle pour les propriétaires de reptiles. Il est maintenant possible d'accéder

En savoir plus

Progrès en vue d'un sérum contre les morsures venimeuses en Afrique

Sciences et santé L’espoir est qu’il sera disponible d’ici la fin de la

En savoir plus
Unité de conversion

Biographie

Anecdotes

"Malaise"    Petit scinque mais grande peur

Un samedi matin, il y a plusieurs années, (apx.1983) je vais chercher des matériaux pour le sous-sol.

À mon retour, en retournant à mes travaux, surprise!!!
Je vois les jambes de Sylvie, couchée à plat ventre sur la laveuse et sécheuse.

Ma première impression est:" Non, pas vrai ??? Sylvie a eu un malaise!!! Elle s'est étendue sur la laveuse, sécheuse pour récupérer."

Je m'approche et demande: Est-ce que ça va?
Tu as un lézard qui c'est sauvé, il est entré là dit-elle en pointant du doigt, je le surveillais en attendant que tu arrives

Impossible que je réplique.
Il est brun foncé ou noir, environ 3", il court vite, il m'a fait peur pendant que je ramassais le linge à laver.

D'après ces infos, cela ressemble à l'un de mes Scinques.
Les Scinques que je possède sont des lézards terrestres fouisseurs, comment peuvent-ils sauter par-dessus l'aquarium ?

Je ne sais pas comment, mais Sylvie avait raison. J'avais un évadé.
Deux jours plus tard, je l'ai attrapé, puis tout est rentré dans l'ordre.

Quand on a peur, il n'est pas facile de se contrôler. Je préfère cette situation qu'au malaise que je m'imaginais. Comme vous pouvez le constater, il devra avoir beaucoup de dialogue et d'information, pour réduire cette peur.

Je garde espoir, redouble de prudence et j'espère que le temps arrangera les choses.

 

    Évasion dure à digérer avec un "Corn Snake"
Voici ma première anecdote avec mon premier serpent, un "Corn Snake" adulte de 4.5 pieds.

J'aimerais vous raconter son histoire.

J'ai toujours été fasciné par les serpents et leurs mœurs, mais au début, je dois vous avouer que j'étais un peu craintif;

La peur de l'inconnu".
Mais après avoir longuement discuté avec des gens spécialisés,
je suis arrivé à la conclusion que c'est un serpent des blés "Corn Snake" qu'il me faut. Très heureux de mon choix, la première étape est atteinte.
Voici la deuxième étape qui n'est pas facile. Vous avez sûrement lu auparavant que j'adore les reptiles, mais vous avez aussi vu que Sylvie les hait; mais ce sont les serpents qu'elle ait le plus car elle trouve cela "dégueulasse"; ça rampe, elle a peur qu'ils s'échappent, c'est dangereux etc.., alors vous imaginez le travail que je dois faire pour la convaincre.

Savez-vous que les serpents sont les spécialistes de l'évasion ?
Je commence minutieusement par construire un vivarium le plus sécuritaire possible, pour gagner la confiance de Sylvie.
Entre vous et moi, dans la situation que je suis pour gagner sa confiance je ne peux pas me permettre d'erreur. Une fois le vivarium terminé et après plusieurs inspections et rassuré à 99.9%, je discute avec Sylvie pour cataloguer les serpents;

Il y a les Mortels:
 Il est hors de question de jouer avec notre vie.
Ces serpents venimeux, et avec une très bonne raison (Zoo, Laboratoire etc..) et qui avec une foule de permis, de restrictions et aussi avoir en sa possession les noms des centres antipoison ces spécimens ne devrait pas être gardés en captivité, au risque de me répéter il est hors de question de jouer avec notre vie.

Il y a les serpents inoffensifs mais agressifs comme; les Ratiers à queue rouge, les Ratiers tigres, les Boa arboricole d'Amazonie. Pas pour l'instant; je suis un débutant, je ne veux pas impressionner les autres, je veux tout simplement faire de la terrariophilie, un "HOBBY" agréable.
Enfin il y a les serpents inoffensifs et à caractère doux comme les "Corn Snakes", les Pythons Royals, les Boas constricteur plus gros.
Petite parenthèse je crois que les serpents géant comme le Python de Séba, le Python Amétis, le Python Réticulé, le Python Birman et l'Anaconda, on leur place, mais pas en captivité, plutôt au Zoo, à la limite pour en posséder il faudrait peut-être avoir un système de permis comme cela existe ailleurs dans d'autre Pays. Même si certains de ces serpents géant sont considéré où peuvent être
non agressif....

Je vous recommande fortement de ne pas en acheter.

Un serpent peut toujours mordre. Son maître doit avoir un minimum de connaissances ainsi qu'une certaine logique.
Exemple: un maître qui va faire l'entretien de son élevage de souris et de rats et qui, par la suite, veut montrer son spécimen à un visiteur, il est logique de se laver les mains parce que les serpents ont la vue faible et détectent l'odeur avec leur langue; si vos mains sentent la nourriture et que votre serpent a faim, vous devinez la suite, à qui la faute? (99% c'est le maître).

Ou encore vous voulez montrer votre spécimen mais il est caché. Il ne faut pas entrer sa main dans la cachette du serpent, il croira peut-être qu'il sera attaqué, pris sans possibilité de fuite, à qui la faute? (99% c'est le maître).

Une fois l'identification terminée, je lui explique que c'est la dernière catégorie qui m'intéresse et bien entendu je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas l'effrayer; sortir mon spécimen en sa présence ou même le nourrir devant elle. En terminant je lui demande de me faire confiance.

Je connais une personne qui a une phobie des serpents; après discussion, j'ai appris que dans sa jeunesse, ses supposés "chums!" lui ont lancé un serpent Jarretière dans le cou. Trop tard, dramatisé pour la vie.

Mais revenons à mon serpent des blés, il peut vivre une douzaine d'années en captivité, et cela fait un an et demi que tout va bien.
Mais je dois vous avouer que l'adaptation pour Sylvie ne fut pas facile au début, elle a même fait des "cauchemars".
Il a fallu beaucoup de discussions et de longs dialogues pour diminuer ses craintes et gagner petit à petit la confiance.
En décembre 1997, après une visite chez le vétérinaire, j'ai appris que la nature a voulu que mon serpent se perfore le poumon. Il devra vivre avec de l'air qui s'accumule entre son poumon et sa peau à la hauteur du cou, mais deux mois plus tard, il décède.

Quelques semaines plus tard, après discussions avec Sylvie, je reprends l'expérience, mais avec un bébé "Corn Snake Rayé".
 
Tout va bien jusqu'au jour où, en revenant du travail, le serin Mozambique de Sylvie
n'est plus dans sa cage.  

En regardant sous le papier de fond de la cage, je découvre: et oui mon bébé "corn" avec le serin dans son estomac. Il me regardait en voulant dire "J'avais un petit creux.".

Les serpents sont des spécialistes pour l'évasion.

J'avoue que mon orgueil en a pris un coup, vous souvenez vous...
"Je ne peux pas me permettre d'erreur."
Une fois le vivarium terminé et après plusieurs inspections et rassuré à 99.9%.
Sans vouloir faire de jeu de mots, mon serpent a pris de trois à quatre jours pour digérer son repas à $60.00, tandis que Sylvie, elle, c'est de trois à quatre SEMAINES pour commencer à se remettre de ses émotions.
1/10 % de chance de fuite et à qui la faute? (99% c'est le maître). "J'ai oublié une barrure", une chance que ce n'était pas un serpent venimeux!

Note
Un mois plus tard, mon serpent "Corn Rayé" décède, pourquoi? Aucune idée, probablement que le serin avait des parasites...

 
   Je monte la garde"    avec un Dragon d'eau
J'aimerais vous raconter l'histoire de mes Dragons:
Comme tout bon reptile dans un environnement idéal et bien alimenté, dans un décor le plus près possible de leur environnement naturel, mon couple a atteint l'âge adulte. Un jour je me rendis compte que ma femelle ne mange pas beaucoup et elle me semble plus grosse que la normale! Et oui la possibilité d'être propriétaire de plusieurs bébés dragons est à ma portée. Malheureusement, mon manque d'expérience et de connaissances en la matière fit en sorte que la femelle décède à cause d'une rétention d'œufs probablement causée par le stress!!

Sans tarder, je me remets à la recherche d'une femelle adulte, ce qui n'est pas évident.
Mon dragon en attente de sa 2ième femelle a découvert le moyen de sortir de son vivarium, en passant par-dessus la vitre. "Ha ! Ha ! Je suis un adulte maintenant et je peux me promener dans le sous-sol." En ce qui me concerne, pas de problème. Je le prends et le replace dans son environnement. Vu qu'il ne peut y retourner par lui-même parce qu'il y a 16" de plus à grimper à cause de la base du bassin d'eau; le même scénario se reproduit à environ tous les 3 à 4 jours. Je conclus qu'il a quand même de la difficulté à s'enfuir et j'espère qu'il oubliera son truc.

Pouvez-vous garder un secret?
CHUTTT... Il ne faut pas le dire à Sylvie, car vous vous souvenez que les reptiles, elle les hait et que j'ai déjà eu une mauvaise expérience avec mon Corn Rayé. (Voir Anecdote)

En 22 ans de mariage, c'est la seule chose que je lui ai cachée. D'un œil plus attentif, je replaçais mon mâle dans son vivarium en cachette. Ni vu, ni connu!!! Jusqu'au jour où j'entends crier MICHEL!!!!! Ton dragon d'eau est sorti de son vivarium; il me regarde; je ne peux pas passer pour aller en haut; il va m'attaquer; j'ai peur. Et oui! 3 semaines plus tard, mon secret est découvert. C'est vrai, tôt ou tard, tout finit par se savoir, peu importe le domaine. C'est alors que nous avons repris de longs dialogues. Les jours passent, les dialogues reviennent et continuent. Peu à peu, Sylvie apaise sa peur. Mais, il reste la crainte.
 
"Attention, je monte la garde"
Savez-vous que… quand les dragons d'eau ont une idée fixe, ce n’est pas facile de les dissuader.
Moi, je l'ignorais.

Une solution pour garder mes dragons s'impose:
 Modifier la hauteur de la vitre sur la façade (du côté esthétique ne me plaît guère)
 Apprendre à Sylvie à contrôler sa peur et développer une confiance en moi et mes reptiles
J'ai opté pour le second choix. Croyez-moi j'ai perdu beaucoup de crédibilité avec l'anecdote de mon serpent des blés. Mais n'oubliez pas que c'est avec du temps et beaucoup de patience que nous pouvons parvenir à une amélioration pour réduire et peut-être éliminer la crainte des reptiles chez les gens. C'est depuis ce jour que je me suis donné pour définition de:

Qu'est-ce qu'un bon terrariophile?
C'est celui qui comprend les craintes des gens et essaie de faire comprendre aux adultes,
Mais surtout aux enfants,
Que les reptiles sont des animaux comme les autres,
Avec lesquels il convient d'être prudent comme avec les autres
Mais qu'il ne faut pas considérer bêtement comme des ennemis de l'être humain.

L'espoir!
Croyez-le ou non, 2 ans plus tard, (en octobre 1999) un grand changement arrive pour mes dragons d'eau car Sylvie a vaincu sa peur et réduit considérablement sa crainte; elle peut même les faire déplacer si ceux-ci sont sur son chemin; depuis ce jour, j'ai enlevé la vitre, installer une grosse racine (photo ici-bas) pour que mes dragons soient en liberté au sous-sol et ayant moins de chance de s'abîmer le nez comme dans un emplacement trop petit.
 
Je ne désespère pas, j'attends avec impatience le jour où Sylvie va prendre un de mes lézards ou, mieux encore, un de mes serpents.

 
   Le Taïwan aime la musique  avec un serpent Taïwan
 Anecdote du serpent ratier de Taiwan

Décembre 2001, après l'achat d'un jeune couple d'Anolis Cubain, je décide de relocaliser mon serpent "Taiwan Beauty" pour un environnement plus grand, en prévision d'ajouter une femelle et par le fait même de céder son emplacement aux Anolis.

Pendant le réaménagement, rénovation et grand nettoyage, j'installe le serpent dans un contenant de plastique avec quelques trous pour l'air.
En sachant que les serpents sont les spécialistes de l'évasion, je rajoute un morceau de "dock tape gris" au centre du récipient.
Tout va bien, sauf en revenant du travail après la deuxième journée, surprise!! Il y a eu une évasion par l'un des coins du récipient.
Enragé après moi-même, je commence les recherches dans cette jungle tropicale. Pas évident d'y trouver un serpent de Taiwan de 6' de long, de plus que je suis persuadé qu'il est entré dans le plafond non terminé au-dessus du poêle, près de l'endroit de sa fuite.

Sylvie qui a toujours dit que si je perdais un serpent sans le retrouver avant de se coucher, elle dormirait au motel.
Il y a des fortes chances que le serpent ne soit pas dans notre chambre à coucher, puisqu'elle est située au premier plancher.
Pour placer Sylvie en confiance je vide la chambre au complet, tiroirs, linges, garde-robe, etc. J'ouvre la fenêtre pour refroidir la pièce (les serpents recherchent la chaleur). Je ferme la porte et retourne au sous-sol pour continuer mes recherches.
Minuit à ma montre (lever du corps à 4:30 heures) nous décidons d'aller nous coucher et continuer le lendemain.
Le matin avant le travail, au retour l'après-midi, le soir, de temps à autres en me réveillant la nuit, en silence les recherches se poursuivent, mais sans résultat.

Le temps passe et le souper de Noël approche, "Chutttt......" faut pas le dire à la parenté qu'il y a un évadé, serpent de six pieds.
Entre Noël et le jour de l'An, lors d'une journée de congé, j'applique un conseil reçu, c'est-à-dire frapper sur les tuiles du plafond avec un objet par petit coup rapide et continu, pour le forcer à déménager.

En commençant par le coin opposé de l'ouverture dans le plafond, c'est parti, toc toc toc toc....... Après cinq minutes, rendu devant le haut-parleur suspendu sur la poutre près de cette ouverture. (Voir photo) Je le vois apparaître avec son élan, la gueule ouverte pour essayer de mordre la menace qui approchait de lui. "Ouf" manqué, "Yé" je l'ai enfin retrouvé.

Dans la plante sur le haut-parleur, mais à ma grande surprise, non il n'est pas là. Je vais à l'arrière du haut-parleur et croyez-le ou non, mon Taiwan était à l'intérieur de celui-ci.
Obligé de démonter le haut-parleur pour réussir à le sortir de là.

enlightenedNote.Sur la photo ci-haut le haut-parleur de l'anecdote était différent et plus à droite. Depuis ce jour, le plafond est fermé.

 

 

Retour en haut