Nouvelles / Actualités

Le SNAC de Montréal

Pour éduquer les gens sur le mode de vie des reptiles, des passionnés répondront à vos

En savoir plus Nouvelles / Actualités

Le Plus grand des crocodiliens

Suite à des inindations en Australie... Le Vilain Maxime 31/12/2015 Les inondations

En savoir plus

Assurance Habitation avec reptiles

Une EXCELLENTE nouvelle pour les propriétaires de reptiles. Il est maintenant possible d'accéder

En savoir plus

Progrès en vue d'un sérum contre les morsures venimeuses en Afrique

Sciences et santé L’espoir est qu’il sera disponible d’ici la fin de la

En savoir plus
Unité de conversion

Répertoire du règne animal


Retour à la taxonomie

Serpent des blés

Corn snake

Pantherophis guttatus


Aussi connu sous le nom de Couleuvre à gouttelettes ou Ratier rouge

En Général:
Le serpent des blés a depuis longtemps été connu sous le nom latin Elaphe guttata guttata, mais depuis peu, la classification de ce serpent a été modifiée s'appelants maintenant Pantherophis guttatus guttatus. Par contre, puisque ce changement est récent, la plupart des informations concernant le serpent des blés ne sont disponibles que sous son ancien nom latin.

Description:
Très apprécié des amateurs de reptiles partout dans le monde, le serpent des blés est élevé en captivité depuis maintenant de nombreuses années, le rendant ainsi disponible sur le marché sous une multitude
De motifs et couleurs.

La forme originelle se caractérise par une série de taches orangées, généralement entourées d'une mince ligne noire, ainsi que par des bandes plus foncées sur les côtés de la tête. La surface ventrale est d'un blanc ou blanc crème muni de larges carrés noirs se changeant en petites lignes sous la queue.

Les jeunes spécimens sont, par ailleurs, plus colorés que les adultes, mais il existe maintenant, depuis que l'homme a fait de ce serpent un animal de vivarium, des phases différentes présentant des dessins atypiques, ainsi que des spécimens de couleur variée qui ne ressemblent guère à leurs ancêtres sauvages.

En effet, il est maintenant facile de trouver sur le marché des serpents des blés lignés ou même de couleur unie et sans motif.

Comme à peu près tous les colubridés, le serpent des blés possède au sommet de la tête de grandes écailles céphaliques et forme de plaque. Ses gros yeux à pupilles rondes lui offrent une assez bonne vue de jour, bien qu'il soit surtout crépusculaire, voire même nocturne.

Tempérament:
Le serpent des blés possède un très bon caractère et se laisse manipuler sans montrer le moindre signe d'agressivité. Néanmoins, comme la plupart des reptiles, les juvéniles sont souvent plus craintifs que les spécimens d'un âge plus avancé et de ce fait, ils sont souvent plus agités.

Il est important de savoir qu'une morsure de serpent des blés est totalement inoffensive et presque sans douleur. Elle se traduit souvent par de simples petites égratignures très superficielles.

Longévité:
L'espérance de vit de ce serpent est d'environ 15 ans, bien que de plus en plus de spécimens vivants en captivité atteignent l'âge respectable de 20 ans. Le record de longévité chez ce serpent est de près de 22 ans.

Distribution Géographique et Habitat:
Il vit au sud-est des États-Unis, passant du Maryland et du New Jersey à la Louisiane, la Caroline et la Virginie. Fréquentant une très grande variété d'habitats terrestres, ce serpent vit surtout dans des petits boisés près des cours d'eau ou près des escarpements rocheux. Il est aussi souvent retrouvé dans les terres agricoles, ce qui lui a valu son nom commun de serpent des blés. Par ailleurs, certains agriculteurs reproduisent ce serpent en captivité relâchant les nouveau-nés dans leurs champs de blé afin de se débarrasser des nombreux rongeurs qui nuisent à leur production.

C'est une espèce très agile qui a une certaine facilité à grimper aux branches basses des petits arbustes. Elle n'est toutefois pas considérée comme étant une espèce arboricole, mais plutôt terrestre.

Alimentation:
Dans son habitat naturel, le serpent des blés se nourrit surtout de rongeurs, bien qu'il attrape quelquefois des petits oiseaux lorsqu'il le peut. En captivité, il possède un bon appétit et accepte très volontier des proies mortes et ne refusera que très rarement un repas.

Un serpent des blés adulte peut généralement vivre toute sa vie en se nourrissant d'une ou deux souris, de taille adaptée au serpent, par semaine selon sa grosseur. À noter que certains spécimens plus imposants devront être nourris de petits rats une fois à l'âge adulte.

Il est fortement conseillé de prendre l'habitude de nourrir le serpent avec des proies mortes, soit fraîchement tuées ou bien surgelées et réchauffées. De cette manière, le serpent aura l'habitude dès qu'il est bébé, ne rechignera pas et il y aura donc aucun danger potentiel face au reptile.

Un rongeur surgelé jusqu'à 6 mois ne perdra aucune de ses valeurs nutritives. Cependant, passé ce laps de temps, il est mieux de s'en défaire, car les bactéries peuvent aisément envahir la nourriture.

Lorsque le serpent est maintenu sur un substrat autre que le papier ou le tapis de feutre, il est primordial de le nourrir à l'extérieur de son vivarium afin de s'assurer qu'il n'ingère pas de substrat.

En effet, les copeaux de bois ou autre substrat de ce genre ne sont pas digestibles pour le serpent et peut causer dans certains cas des occlusions intestinales graves, menant souvent à la mort de l'animal. Normalement, un bac de plastique sera amplement suffisant puisqu'il y est simplement pour ingérer sa proie et ensuite remit dans son vivarium primaire.

enlightenedNote: Les serpents n'ont pas une très bonne vision et se fient surtout à leur odorat. De ce fait, il est important de se laver les mains lorsque l'on vient de manipuler un rongeur et que l'on a l'intention de toucher le serpent. En effet, la main qui aura touché le rongeur aura imprégnée sur elle des petites particules odorantes et que le serpent aura vite fait de les détecter et de prendre la main de la personne pour un rongeur.

enlightenedNote: Il n'est pas conseillé de nourrir un serpent lorsqu'il est en période d'exuviation.

Soins en Captivité:
Le serpent des blés est sans nul doute le serpent le plus répandu en captivité. Cela est surtout dû au fait qu'il ne demande que très peu d'entretien et possède un très bon caractère, ce qui en fait le serpent par excellence pour débuter dans le domaine.

Ne demandant que très peu d'espace, il est possible de maintenir un serpent des blés toute sa vie dans un vivarium de 20 ou 25 gallons. Un couple demandera par contre un vivarium plus grand.

La température doit être maintenue entre 26 et 30°C le jour et osciller aux alentours de 22°C la nuit. Cette légère baisse est très importante, afin de rendre au serpent une meilleure vie nocturne.

Il est important d’utiliser une lampe chauffante si la température désirée n’est pas atteinte. Celle-ci doit être allumée environ 12 heures par jour. Une pellicule chauffante, placée à l'opposé de la lampe sous le vivarium et branchée 24 heures sur 24, assurera une bonne digestion et permettra au serpent de se réchauffer en cas de besoin.

enlightenedNote: Les éléments chauffants doivent toujours être disposés de façon à ce que le reptile ne puisse y accéder et donc à l'extérieur de son habitat captif ce qui empêche donc les risques de brûlures.

La présence de deux cachettes au minimum, l'une placée au coin chaud et l'autre au coin frais du vivarium, est indispensable. Omettre cet élément occasionne un stress important à l'animal et le rendra ainsi plus nerveux lors des manipulations. La taille des abris devra être adaptée à celle du serpent. En outre, l'essentiel est de lui procurer des lieux sombres pour se cacher durant le jour.

Comme substrat, le gros bois d'écorce ou du paillis de pruche facilite grandement le nettoyage et apporte aussi un côté esthétique et tout à fait naturel. Lorsqu'une partie du vivarium sera souillé, il ne reste qu'à enlever la partie décelée ainsi que les alentours et par la suite, de la remplacer par des écorces neuves.

Le bois a aussi la qualité d'absorber les liquides et de ce fait, les odeurs seront ainsi minimisées. Il est important de nourrir le serpent à l'extérieur du vivarium, afin d'éviter l'ingestion de ces matières non digérable, car cela pourrait mener jusqu'à une occlusion intestinale, ce qui peut entrainer la mort du serpent.

enlightenedNote: Il faut éviter le paillis de cèdre aromatisé comme substrat, car l'émanation de certaines vapeurs est toxique pour la santé de l'animal. Le sable est aussi à proscrire pour cette espèce, car il pourrait occasionner des troubles de la respiration et/ou des problèmes de bactéries.

Il est aussi possible d'utiliser un tapis de feutre pour recouvrir le fond du vivarium. Il est par contre très important de changer celui-ci à toutes les semaines, car il favorise grandement la prolifération des bactéries et absorbe les odeurs. L'avantage de ce substrat est qu'il rend possible de nourrir le serpent directement dans le vivarium.
Par contre si l'habitat est décoré de façon naturelle ce substrat peut être désavantageux, car il faut alors tout défaire à chaque semaine afin de le nettoyer.

Il est important de maintenir le substrat toujours sec, pour éviter les problèmes cutanés, mais fournir au serpent un bac d'eau, changé tous les deux jours, ce qui lui permettra de boire ou de se baigner en cas de besoin.

Par ailleurs, le taux d'humidité ne doit pas être très élevé pour cette espèce. En général, il ne suffit que de vaporiser le vivarium environ 2 fois par semaine assurant ainsi un taux d'humidex adapté à l'animal, ce qui l'aidera lors des périodes d'exuviations.

enlightenedNote: Il est conseillé de rendre le vivarium fonctionnel quelques jours avant l'arrivée d'un reptile. De ce fait, on s'assure que les températures de jour et de nuit sont adaptées aux besoins de l'espèce choisie.

Reproduction:
Le serpent des blés est sans nul doute le serpent le plus facile à reproduire en captivité. À l'âge de la maturité, c'est à dire environ 3 ans, les serpents sont près pour l'accouplement. Certains spécimens, nettement les mâles, plus nourrit que d'autres, peuvent êtres prêts à l'accouplement plus tôt.

Il est important de les nourrir généreusement durant l'été pour qu'il ait un minimum de surplus de gras. Ensuite, les laisser jeûner tout le mois de novembre. Puis le temps de l'hibernation est arrivé. Il faut baisser la température graduellement de quelques degrés à chaque 3 jours jusqu'à environ 14°C. De cette période à la période de l'accouplement, il est très important de les laisser dans le noir et d'éviter la manipulation.

À la mi-février, il est temps de faire une montée graduelle de la température. Il est alors possible de les nourrir en leur offrant de petits rongeurs. Attention de ne pas donner de trop grosses proies, car ils pourraient alors régurgiter leur repas. Puis, le couple devra être maintenu ensemble durant une période d'environ 2 ou 3 semaines.
Si la femelle pond, elle le fera que 2 mois après l'accouplement, dans un endroit humide. Vous devrez donc installer une boite de ponte. Une boite assez grande pour qu'elle puisse s'y glisser facilement. De la vermiculite, ou de la mousse de sphaigne humide devra être placée à l'intérieur de celle-ci.

Une quinzaine d'œufs composent généralement les pontes, avec des records de plus de trente œufs. Une fois la ponte terminée, il est important d'enlever les œufs du vivarium et de les incuber à une température d'environ 28 à 30°C et un taux d'humidité de 80% à 100% durant une période qui peut varier entre 50 et 100 jours.

enlightenedNote: Il est très important de ne jamais retourner les œufs lors de la manipulation de ceux-ci sinon la membrane aura vite fait de se déchirer tuant ainsi les embryons.

Entre 24 et 36 heures après le début de l'éclosion des œufs, les serpents sont tous sortis et se promènent dans l'incubateur. Il s'agit maintenant d'installer ces nouveau-nés dans une boîte ou un plat de plastique dont on a pris soin de recouvrir le fond d'un papier absorbant.

Un petit bol d'eau doit être installé à l'intérieur de chacun de ces plats et doit être nettoyé à tous les deux jours. Il est fortement déconseillé de placer plus d'un nouveau-né dans chacune des boîtes, car il arrive parfois que certains spécimens puissent s'attaquer à d'autres.

En effet, à cet âge, les serpents des blés peuvent être ophiophages et donc se manger entre eux.

Les nouveau-nés doivent être nourris à tous les 5 jours en déposant délicatement un petit souriceau devant eux. Quelques spécimens peuvent refuser tout repas avant leur première mue.


© Reptiles en Captivité

 


Retour à la taxonomie

Retour en haut